5 conseils pour rester motivé(e) après une forte déception

Le projet de l’année a été arrêté. Philippe, votre boss et mentor, quitte la société. Le siège de l’entreprise déménage et votre trajet quotidien s’en trouve allongé. La politique d’entreprise évolue et l’open-space devient la norme…. Petits tracas ou ruptures importantes, les changements nous obligent à trouver des stratégies pour nous adapter, sans augmenter notre stress. Je vous propose 5 pistes, fruits de mon expérience et de celles de mes clients, pour accepter plus sereinement cette phase transitoire.

#1 Apprivoiser ses émotions

On entend et lit souvent qu’il faut accepter ses émotions avec bienveillance, les laisser s’exprimer. Envie de hurler, de crier son désespoir ou de se rouler par terre ? Oui, mais pas au bureau ou chez un client. Pour ne pas se laisser submerger, il faut éviter de noircir le tableau. Se complaire dans des émotions négatives ne sert personne.

#2 Évaluer les événements à leur juste valeur

Laissez passer le temps des premières émotions. Ensuite, posez-vous la question de ce que cela va avoir comme conséquence concrète pour vous. Sincèrement. Sans vous « victimiser » ni occulter les difficultés potentielles. La clé : vous projeter au-delà de cette période. Cela remet du baume au cœur pour traverser le gué avec plus de sérénité.

#3 « Energy flows where attention goes »

Cette maxime, que l’on pourrait traduire par : »mon énergie va là où se porte mon attention »  conduit à l’action bénéfique. Concentrez-vous sur les solutions que vous voulez mettre en place. Ressasser la cause de votre mécontentement ne vous aidera pas. Essayez, et vous constaterez que c’est réellement vous qui êtes aux commandes de votre état d’esprit. Imaginez des solutions originales, différentes, positives, constructives et votre énergie sera décuplée.

#4 Carpe diem

Tirez les leçons de ses expériences et intégrez que rien ne dure vraiment. Croire aux situations inébranlables semble vain. Vivre l’instant présent. Le plus intensément possible.

#5 Vous avez le choix

C’est le plus important à mes yeux. Gardez TOUJOURS à l’esprit que vous êtes le seul maitre à bord de votre vie. Vous avez le choix. Vous avez le choix, à tout moment, de dire non pour aller vers un nouvel objectif. Un objectif bon pour vous : recherche active d’un autre emploi, demande de formation pour développer vos compétences, demande de mutation dans un autre service,…

Mais vous avez aussi le choix de dire oui, je reste. Mais en toute conscience. En sachant pour quelles raisons exactes vous ne souhaitez pas changer pour le moment. La situation subie devient alors un vrai choix. Cela fait toute la différence.

Avez-vous d’autres conseils ou astuces pour rester motivé ?

Vous rêvez d'un changement dans votre vie professionnelle ?
Téléchargez gratuitement l'ebook
"Changer de vie professionnelle en un weekend"
Aucun Commentaire
  • Nathalie Olivier
    Publié le 15:42h, 20 mai

    Très juste christine, je rajouterai aussi « plus on regarde ce qui est beau, moins on n’a de place pour voir ce qui est moche », entre d’autres termes, garder notre capacité d’émerveillement (arrêter la TV et les nouvelles ? :)) et de rire aussi, à commencer par l’autodérision !

  • Christine Degioanni
    Publié le 12:54h, 25 mai

    Merci Nathalie pour ce 6è conseil très à propos. Je ne peux être que d’accord !

Laisser un commentaire